> Tuto : étui à lunettes / à smartphone facile en chutes

Aimeriez-vous réaliser un étui à lunettes rembourré, avec une fermeture résistante, en utilisant vos chutes de tissu ?

Et, surtout, qui ne soit pas en plastique ?

Dans ce tuto de l’étui à lunettes, vous allez apprendre à coudre votre propre housse facilement, en utilisant des techniques simples, et ce que vous avez chez vous.

Il vous faudra seulement acheter le fermoir de votre choix.

C’est parti pour ce nouveau tutoriel complet.

Fournitures à dénicher chez vous (ou presque) :

  • Un ensemble de chutes de tissus de la taille de la paume de la main. Pour le choix des couleurs : prenez des couleurs qui se ressemblent, avec une tendance qui se retrouve sur chacune. Vous voyez, j’ai choisi de mettre l’accent sur le pastel, et sur le bleu-vert.
  • Doublure : du tissu fin, tissé, comme de la popeline (tissu de chemise). J’ai utilisé une jupe de petite fille.
  • Un fermoir : soit vous l’achetez – je l’ai eu environ 6 e en mercerie – soit vous utilisez ce que vous avez sous la main. Je pense à des boutons pression, par exemple.
  • Molleton
  • Le nécessaire à patron : papier, ciseaux à papier, crayon, stylo à friction
  • Le nécessaire à couture : machine, aiguille universelle 80, fil assorti, fil blanc pour la doublure
  • Facultatif : 40 cm de biais (pour une plus belle finition à l’intérieur)

En route pour le tuto de l’étui à lunettes en tissu :

Pour ce modèle, j’utilise un point droit serré : 2 mm de long.

le patron de l’étui à lunettes :

O – Téléchargez le patron dans la bibliothèque de modèles en cliquant ici, ou dessinez un rectangle de 11 cm sur 18 cm, rehaussé d’un arc de cercle de 10 cm sur 5 cm.

Ces mesures contiennent une marge de couture, tout autour, de 1 cm.

Technique du crazy quilt :

O – Prenez le morceau de tissu que vous souhaitez au centre de votre pièce, un qui semble assez carré.

Puis, endroit contre endroit, alignez le bord haut sur le haut de la pièce, cousez avec 1 cm de marge de couture, découpez pour que les côtés soient alignés.

Répétez l’opération en posant un autre tissu sur le côté que vous venez de découper.

Vous devez coudre sur tout le tour de la pièce principale.

Une fois réalisé, recommencez sur les bords dont vous avez besoin : essentiellement le bord haut et le bord bas.

En fait, votre tissu doit dépasser de votre patron. Prévoyez deux pans de tissu : un pour chaque côté de votre étui. Eh oui, vous devez le réaliser une œuvre d’art pour chaque face. Parce que, lorsque vous allez l’utiliser, vous n’allez pas faire attention à toujours montrer votre montage, si ?

Pas besoin de faire un point zig zag pour maintenir les 2 pièces, ou éviter qu’elles s’effilochent : il n’y aura pas de tension, pas d’usure dessus, et seront protégées par une couche de molleton.

Voici un autre montage en crazy quilt que j’avais réalisé pour mon bullet journal, en début d’année. Vous voyez, on peut réaliser un grand pan de tissu, en réutilisant de petites chutes.

Quand vous réalisez votre crazy quilt, veilliez à ne tourner autour du tissu principal que 2 fois, maximum. En fait, vous allez coudre tout autour d’une pièce, alors les pièces extérieures devront avoir un côté toujours plus grand. Dur dur d’avoir des chutes d’une telle longueur !

O – Recopiez le patron sur chacune des pièces de tissu, découpez.

O – Cousez le molleton sur le chacune des pièces : cousez le molleton sur la frontière entre deux pièces. Non seulement ça donne un bon maintien, ça fait un côté molletonné style couette, et ça évite que le tissu glisse sur le molleton.

Pochette intérieure-doublure :

O – Dessinez et découpez deux fois le patron de l’étui. En plus, découpez deux fois la partie rectangle du patron (donc deux rectangles de 18 cm x 11 cm.

O – Endroit contre endroit, cousez les 2 rectangles sur tout le tour, en laissant un espace de 10 cm.

Retournez, fermez l’ouverture, repassez, cousez proche du bord pour fermer l’ouverture. Pas besoin de le faire à la main, puisqu’elle ne se verra pas.

 Donc vous avez 2 morceaux de la forme de l’étui et un rectangle de doublure.

Alors, vous posez une forme sur l’envers (donc vous voyez l’endroit), vous posez dessus une autre forme de l’étui, endroit contre endroit (dans vous voyez l’envers de cette pièce).

Toujours ok ?

Très bien, on continue. Ensuite, posez le rectangle. Vous épinglez et vous cousez tout autour, en forme de U. Dois-je préciser que vous laissez l’ouverture en haut ?

Si votre machine à coudre a du mal à coudre les épaisseurs, vous arrêtez tout de suite.

Ça ne sert à rien de continue,r vous allez abîmer votre machine à coudre.

Astuce : si votre machine à du mal à coudre toutes ces épaisseurs, découpez le molleton sur toute la zone de marge de couture.

L’opération suivante est facultative : quand vous avez fini, vous prenez le biais, vous avez besoin d’environ 44 cm. Repliez chaque extrémité sur 1 cm. Là, vous avez deux manières de le coudre. Soit, vous  cousez sur la pliure, endroit du biais contre la doublure,  puis vous repliez et vous cousez l’autre côté à la main. Soit, vous cousez la totalité à la main. Pour résultat, vous devez avoir pris l’étui en sandwich, entre deux épaisseurs de biais.

Si vous n’avez pas mis de biais, vous pouvez également passer tout le contour sous votre machine, au point zigzag large (3 en largeur et 3 en longueur).

Intérieur de l’étui : on voit clairement la pochette-doublure, le biais en sandwich et les bords retroussés

On reprend le cours normal. Maintenant vous retournez délicatement votre étui. Pour les bords arrondis, poussez-les avec une fine branche : le coin est bien net et sans trou (ne poussez pas trop fort, quand même).

O – Ensuite, il ne reste plus qu’à accrocher le fermoir sur la partie haute de votre étui.

Pour ça, vous repliez le tissu sur 1 cm vers l’intérieur du sandwich tissu-molleton (donc vers le molleton).

Et vous cousez à la main, avec un fil DMC, et un point de piqûre. Vous commencez la couture au niveau du biais, étui ouvert. Vous passez dans le premier trou du fermoir, puis sur l’endroit, vous repiquez dans le 2e trou. Sur l’envers, vous passez dans le 1e trou puis dans le 3e, et ainsi de suite. En fait, sur l’envers, vous devez voir des lignes qui se chevauche.

Ça y est ! Vous avez fini votre étui à lunettes. Félicitations ! Vous avez fait votre premier matelassage, votre premier crazy quilt, et vous avez monté une fermeture métallique . Maintenant que vous connaissez la technique du Crazy quilt, vous pouvez l’appliquer pour tout type de travaux, comme des pochettes, des protège carnet, ou même des vêtements !

J’ai hâte de voir le résultat, partagez-le sur la page Facebook créer recycler coudre.

Et vous, vous verriez quoi en projet de crazy quilt ? Et qu’est-ce que vous faites avec vos chutes de tissu ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *