> La jupe qui tourne incroyablement bien : la jupe à volants

Une jupe rose bonbon et satin !

Aucun patron : on utilise seulement des rectangles de différentes tailles.

Vous pouvez aussi utiliser des chutes, assez grandes, pour réaliser les différents rectangles.

Je vous donne les mesures pour un enfant de 3 ans. Bien sûr, vous adaptez selon la destinataire du projet.

6 étapes suffisent pour réaliser cette jupe à volants.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Etape 1 : Préparation des pièces.

Le patron correspond à des rectangles, donc on peut les dessiner directement sur l’envers du tissu.

L’important, c’est de connaître le tour de taille de celle qui va la porter.

Un peu de théorie. Je vous rassure, je vous donne les mesures pour une enfant de 3 ans en dessous.

Cette jupe à volants est composée de 4 rectangles (arrondi) :

– un rectangle pour la ceinture. Longueur = tour de taille +10%

– un rectangle pour le 1e volant. Longueur = tour de taille x 1,5

– un rectangle pour le 2e volant. Longueur = tour de taille x 3

– un rectangle pour le 3e volant. Longueur = tour de taille x 6

Ça, ce sont les mesures théoriques que vous devez obtenir, en faisant une unique couture pour en faire un cylindre.

Et vous en avez pour 3 m de rectangle à assembler pour le volant du bas. Hum…

J’ai préféré diviser ces mesures en 2, puis je couds le pan avant, le pan arrière, je monte la ceinture, et bingo !

Astuce : si vous divisez chaque longueur en 2, et montez le devant, puis l’arrière, vous devez ajouter 2 cm de large sur chaque demi rectangle.

Bah oui, c’est la marge de couture !

Ce qui fait, tadam :

Pour une taille 3 ans :

– 1 rectangle de 66 cm x 6cm

– 2 rectangles de 40 cm x 10 cm

– 2 rectangles de 78 cm x 10 cm

– 2 rectangles de 150 cm x 11,2 cm.

Bon découpage 😀

Etape 2 : Surfilage des pièces de la jupe à volants


Les tissus tissés, c’est pratique car ça ne se détend pas autant que le jersey.

Mais ça s’effiloche, et pour le satin, ça peut devenir une vrai calamité.

On peut faire un point zigzag sur tous les bords.

Inconvénient : la pointe de ces triangles arrivera à peu près toujours au même endroit, donc si on tire le tissu, ça fera pression sur le tissu toujours au même endroit.

Que faire ?
Le point zigzag… en pointillés ! Sur la machine, c’est un point en forme de triangle, comme le point zigzag, mais avec des tirets au lieu de lignes.
Son petit nom : le point triple zigzag.

Ne pas oublier : quand on pique au bord, tout le point n’arrive pas sur le tissu. L’extrémité droite du point arrive bien à l’extérieur.

Et qu’est-ce qu’on fait pour débuter ? Un point d’arrêt ?

Alors là, il y a plusieurs écoles. Et la mienne :

  • Soit vous faites plusieurs points au même endroit (longueur du point droit sur 0).
  • Soit votre machine fait le point droit inversé automatiquement.
  • Soit vous faites comme moi, c’est-à-dire vous vous en fichez du point d’arrêt, parce que, de toute façon, ça sera pris dans la marge de couture.

Le point zigzag se règle sur la largeur et la longueur.  La largeur la plus souvent utilisée est de 5, et 3 en longueur. Plus le tissu s’effiloche et plus le n° est petit en longueur. Il faut surfiler avant ou après assemblage au point droit tout dépend de la finition des coutures.

Regardez votre tissu, parfois, vous n’aurez pas besoin de surfiler, vous pouvez simplement cranter le tissu avec une paire de ciseaux à cranter. Par contre, à force d’être lavés, les crans risquent de s’effilocher.

Comment surfiler les bords et les coins de tissu :

Pour faire un angle, vous pouvez soit piquer un côté à la fois, puis tourner l’ouvrage et faire de même avec l’autre côté.

Soit, vous utilisez du papier sulfurisé : glissez un petit morceau de 1 cm x 3 cm, avant les derniers points, sans point d’arrêt, tournez le tissu, recommencez le zigzag. L’angle est bien droit. Terminez par arracher le papier.

Maintenant que je vous ai donné toutes mes astuces pour bien surfiler, vous allez effectuer cette opération sur ces bords-là. Regardez :

zones des volants à surfiler pour monter la jupe à volants pour fillette
zones des volants à surfiler avant de monter la jupe.

Maintenant, passons à l’erreur fréquente : et si le tissu se met à gondoler ?

Pas de panique : un fer à repasser tiède et un poids (ou une planche en bois) suffisent !

En effet, repasser le tissu, puis poser un gros livre dessus permet de supprimer l’effet tissu gondolé. Avec une planche en bois, ça va encore plus vite.

Etape 3 : Coudre l’ourlet du bas de la jupe à volants

Pour faire l’ourlet, vous prenez du carton qui est assez souple. C’est un carton de calendrier. Vous tracez une ligne à 1 cm du bord puis une ligne à 1,2 cm du bord. Comme ça, vous pliez votre tissu une fois sur 1 cm puis vous repassez, et une fois ensuite sur 1,2 cm et vous repassez.

Ça vous permet d’avoir un ourlet de 1,2 cm à la fin, le but étant de coudre l’ourlet à 1 cm du bord.

Donc, vous l’avez compris, vous cousez à 1 cm du bord, sur toute la longueur des deux volants les plus longs, au point 3, voire à 4 si vous voulez voir votre tissu défiler plus vite 😉 .

Etape 4 : Préparer les fronces de la jupe à volants

Avec votre machine à coudre, cousez avec 1 point de tension supplémentaire à votre tension habituelle.

Puis, sans point d’arrêt, cousez sur toute la longueur à froncer, sur la partie la plus longue (sinon, c’est pas drôle), à 0,7 cm du bord, c’est à dire à la limite de votre pied de biche).

Pour préparer les fronces avec votre machine à coudre, cousez au point droit le plus long, entre le surfilage et 1 cm. Pas sur le surfilage, ni sur 1 cm – la ligne de couture de 2 pans de tissu. Regardez votre tissu : sur l’un des côtés, le fil semble droit, sur l’autre, il fait des tirets. C’est le fil qui semble droit que vous devez tirer, de part et d’autre, pour que les épingles des milieux et des quarts coïncident avec les repères identiques du tissu lisse (= 2e volant).

Je vous explique plus en détail : pliez le tissu (3e volant) sur la longueur 2 x, posez une épingle au niveau des plis : 1 épingle par quart de longueur. Pareil pour le tissu qui reste droit (2e volant).

Épinglez le tissu à froncer (3e volant), sur le tissu support (2e volant), endroit contre endroit, à la moitié de la longueur sans toucher le fil de fronce.

Posez une épingle sur chaque quart. Enfin, tirez sur les fils de votre précédente couture : il y en a un qui se laissera plus facilement tirer que l’autre. De chaque côté de la bande de tissu. Faites coïncider les épingles de quart de longueur. Quand les fronces sont bien réparties, épinglez au quart, puis sur toute la longueur.

Pour des fronces bien harmonieuses, épinglez toujours au milieu de 2 épingles déjà posées, pour, finalement, avoir une épingle tout les 2 cm.

Etape 5 : Couture des fronces

Posez le tissu de façon à voir les fronces. Donc 3e volant vers vous, et 2e volant contre la machine à coudre.

Positionnez l’aiguille de la machine à coudre à 1 cm du bord. Faites un point d’arrêt, et avancez petit à petit pour maintenir les fronces.

Pour vous aider à faire glisser le tissu, passez une épingle juste en dessous du pied de biche pour bien faire avancer les fronces.

Répétez les étapes 4 et 5 avec le volant 2 sur le volant 1, puis le volant 1 sur la ceinture.

Etape 6 : finitions.

Enlevez le fil qui vous a servi à préparer les fronces.

Cousez chaque panneau volanté, endroit contre endroit, à 1 cm du bord, en arrêtant pour le 2e côté, juste au niveau de la ceinture.

Passez l’élastique dans la coulisse de la ceinture, puis terminez la couture.

Voilà, vous avez réalisé une jupe à volants avec vos restes de laize !

Et si votre enfant prend une taille ? Voici l’astuce pour la ceinture.

Comment changer la ceinture et augmenter d’une taille ?

Il suffit de couper un rectangle de la longueur de la taille +2cm, et, en largeur, de 2 fois la largeur de l’élastique +2 cm.

Éventuellement entoiler : ça évite que l’élastique de récup’ ne s’enroule sur lui-même, à l’usage.

Plier en 2 sur toute la longueur, repasser, et surfiler sur toute la longueur.

Enfiler l’élastique et coudre un bord sur l’autre en la maintenant avec des épingles, et fermer la coulisse à points glissés à la main.

Coudre la coulisse à la jupe à point zigzag (largeur 5,longueur 2).

Ça y est ! De nouveau prête, maintenant pour la taille au dessus ! La prochaine retouche, ce sera sûrement en longueur. Mais ça, vous savez déjà le faire.

Dites-moi en commentaire ce qui vous intéresse le plus : retoucher des vêtements pour qu’ils vous aillent mieux, transformer des vêtements, ou utiliser vos chutes de tissu ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

12 réponses sur “> La jupe qui tourne incroyablement bien : la jupe à volants”

  1. Bonsoir Coralie, ton article est magnifique, merci de nous faire découvrir comment nous devons monter une jupe à volants. J’aimai beaucoup ces jupes quand j’étais petite état même jusqu’à présent elles sont toujours à la mode et sexy😊. J’ai pratiqué un peu de couture, mais je suis encore débutante et grâce à cet article je peux faire de la couture fait maison .avec mon patron et les accessoires nécessaires. Le surfilage à sa place , l’ourlet, les finitions. C’est comme ci tu étais devant moi et moi j’ai réuni les pièces de couture et tu me guides pas à pas pour coudre. J’aime cet article aussi parceque tu essayes de simplifier au max, pour qu’un parfait débutant se jette à l’eau et apprenne de ses erreurs. Merci professeur Coralie, au plaisir de vous lire d’avantage😊

  2. Bravo pour cet article très précis et simple à suivre, ça se voit que tu l’as vraiment travaillé pour qu’on puisse suivre les étapes une par une, et c’est vraiment accessible pour tous les niveaux ! 🙂

  3. Elle est super belle cette jupe ! et comme les petites filles veulent les jupes qui tournent en maternelle, ça tombe bien 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *