> Bien choisir+réutiliser+coudre les élastiques : mode d’emploi sans prise de tête

Quand on se lance dans le recyclage de vêtement, c’est compliqué de savoir quel élastique a été décousu du vêtement, quelle sera sa possible utilisation, et quel élastique poser sur son ouvrage upcycling.

Ne cherchez pas ailleurs, tout est ici.

J’ai regroupé mes connaissances, et illustré avec des élastiques récupérés.

Lisez bien ce qui va suivre, je vous livre ici toutes mes astuces.

Je vous propose de faire le tour d’horizon de tous les élastiques connu : leurs points positifs, négatifs, et comment les coudre.

Après cet article, vous ne serez plus jamais perdu seul, dans le rayon de la mercerie.

Repérer d’un coup d’œil le type d’élastique

L’élastique côtelé
= élastique tressé
On le reconnaît parce qu’il y a des côtes qui sont dans la longueur de l’élastique.
😡 : Le problème, c’est qu’il peut s’enrouler sur lui-même.
😡 : Quand on l’étire, il perd en largeur.
😡 : Il perd en élasticité quand on le couds, il faut donc forcément prévoir de l’insérer dans une coulisse.
😀 : je cherche encore pourquoi j’en ai acheté 🤔
L’élastique tricoté ou crocheté.Quand vous l’étirez, vous pouvez voir des mailles, comme s’il était fait en jersey (tee-shirt).
Super pour les tissus fins à moyen.
😀 : L’intérêt est que sa largeur est identique quand on l’étire,
😀 : vous pouvez le coudre directement sur le tissu, comme pour faire des smocks (hum, des bouillonnés exactement).
😀 : Achetez-en des larges : ils peuvent être découpés en largeur !
😀 Il est doux et souple.
L’élastique tisséOn le reconnaît car il a des côtes horizontales et verticales ainsi que des fils qui s’entrecroisent.
Il est pratique pour des tissus épais à moyennement épais.
😡: Le problème, c’est qu’il ne peut pas être découpé en largeur sinon il s’effiloche.
😡: Il est assez ferme.
😡: Il peut être assez épais. Nous verrons tout à l’heure une astuce pour coudre les élastiques épais.
😀: En point positif : la largeur reste identique même si on l’étire.
😀 : On le coud directement sur le tissu
La laminette = lastin.C’est une lamelle de latex ou de caoutchouc. S’utilise beaucoup en lingerie et pour les maillots de bains.
😀 : vous pouvez l’étirer et le coudre directement sur le tissu
😡: il casse et se détend facilement. L’astuce est de l’étirer un petit peu, tout doucement, avant de le poser.
Le fil élastiqueCelui-là, je suis sûre que vous le connaissez, si vous avez enfilé des perles enfant !
😡: Vu sa largeur, il ne vous sera d’aucune utilité pour la taille, ou les manches.
😀 : Vu sa largeur, il est parfait pour des fronces, des smocks à la machine. Par contre, pour les smocks, il faudra faire la canette à la main. L’astuce est de tirer un peu le fil, juste ce qu’il faut pour qu’il se maintienne bien droit sur la canette.
L’élastique à boutonnières.😀 : Mon préféré des pantalons et shorts pour enfants, surtout pour ceux qui ont une taille fine. Vous l’utiliserez aussi pour adapter vos vêtements de grossesse.
Pensez à l’utiliser avec des boutons fins, le bouton doit être assez plat pour ne pas gêner à la taille.
L’élastique lingerie😀 : cet élastique garde son élasticité en étant cousu, et il ne rétrécit pas lorsqu’il est étiré.
😀 : très joli, il est souvent bordé de dentelle ou de picots. Il est très souple. Je l’utilisais pour coudre mes propres masques (= pas mal aux oreilles)
Vous pourriez également trouver du biais élastique. Ce type d’élastique se monte essentiellement sur de la lingerie, posé à cheval sur les bords découpés à raz (on appelle ça un bord brut).
élastiques bretelles = élastiques spaghetti😀 : en couleur, j’en ai même trouvé en liberty !
Pour les bretelles de lingerie, les tops.
élastiques sportTrès larges, idéal pour les caleçons.
élastique côtelé ou élastique tressé fin non étiré
élastique côtelé droit
élastique côtelé ou élastique tressé étiré
élastique côtelé étiré : il perd en largeur.
élastique tricoté
élastique tricoté, appelé aussi élastique crocheté. Les V forment la maille, comme un T-shirt.
élastique tissé
élastique tissé
élastique tissé étiré
élastique tissé étiré : il conserve sa longueur, mais il est raide
laminette
Laminette récupérée d’un drap housse. En élastique de taille, il s’est rapidement cassé dans la coulisse.
fil élastique de différentes épaisseurs
Fil élastique de différentes épaisseurs
élastique pour boutonnières
Elastique pour boutonnières : les trous sont déjà prévus pour le bouton plat cousu sur l’intérieur de la ceinture
élastique de lingerie simple (haut) et élastique de lingerie en biais (bas)
élastique de lingerie simple (haut) et élastique de lingerie en biais (bas)

Comment coudre un élastique à la taille ?

Dans tous les cas, préparer l’élastique :

Mesurez la taille de la personne qui portera le projet couture, enlevez 3 à 5 cm de tour de taille, et ajoutez 2 cm de marge de couture (1 cm de chaque côté de l’élastique). Pour les enfants, enlevez 10% de la taille.

Une astuce : c’est de mesurer directement l’élastique tendu sur la taille, attacher les deux extrémités ensemble, avec une épingle à nourrice, puis enlever l’élastique en le passant par les jambes ou par la tête.

Maintenant que vous avez la bonne longueur entre vos mains, vous avez 2 manières pour poser cet élastique.

Préparer une coulisse

Dans ce cas, vous avez le choix entre surfiler le bord du tissu, puis le replier envers contre envers pour coudre le bas de la coulisse.

Vous avez également le choix de faire comme un ourlet : vous pliez deux fois le tissu avant de coudre le bas de la coulisse.

Parfois la coulisse est un peu trop large et l’élastique à tendance à rouler sur lui-même. Ça m’arrive souvent, lorsque l’élastique a déjà servi. Dans ce cas, vous pouvez également surpiquer le haut de la coulisse = le but étant que la coulisse soit de la même largeur que l’élastique.

Coudre l’élastique directement sur le tissu.

Dans ce cas, Il faut prévoir une longueur de l’élastique de 8 à 10 % de moins que la longueur du tissu.

Vous utiliserez une aiguille jersey, pour éviter d’abîmer l’élastique. Choisissez un point zig-zag ou élastique sur votre machine à coudre. Si l’élastique est épais, n’oubliez pas de jouer avec la tension de la machine à coudre : il faudra augmenter la tension.

Vous cousez un élastique “posé et rabattu” : vous cousez votre élastique à point zig zag à 1 cm du bord, puis vous repliez le tissu sur l’élastique, et refaites un point zig zag.

Faites un cylindre avec l’élastique : faites un cercle et cousez les deux bords ensemble pour le fermer. Puis marquez le milieu du tissu, ainsi que les quarts de longueur. Faites pareil avec l’élastique. Puis, faites coïncider les quarts et les milieux entre l’élastique et le tissu, et répartissez régulièrement l’élastique.

Enfin, tirez l’élastique en le cousant, sans retenir le tissu.

Une dernière astuce : à la sortie d’usine, l’élastique est souvent très raide. Pour plus de confort à la pose, et à l’usage, je vous conseille de l’étirer plusieurs fois avant de l’utiliser.

Faites comme moi : achetez l’élastique au mètre. De toute façon, il n’y en a jamais assez. Vous éviterez de jeter (encore) du plastique qui l’entoure. Et vous pourrez discrètement tirer dessus pour savoir s’il est souple, et s’il se réduit ou non.

Vous vous y retrouvez mieux ? J’ai essayé de faire le tour d’horizon des élastiques, mais n’hésitez pas à me dire en commentaire si vous connaissez un autre type d’élastique.

Crédit photo : Photo de Maksim Goncharenok provenant de Pexels

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

11 réponses sur “> Bien choisir+réutiliser+coudre les élastiques : mode d’emploi sans prise de tête”

  1. Les élastiques est moi ne sommes pas de grands amis, je galère toujours à coudre ! Mais je pense que je n’utilise pas la bonne technique surtout, comme jusque là, j’ai appris à coudre par moi-même, c’était plus une question de débrouille et de système D plus ou moins réussi 😂 Mais la technique est indispensable, heureuse de la trouver ici, Merci !

  2. Merci pour cet article. Encore une fois, j’ai appris plein de choses, notamment que certains élastiques pouvaient être découpés en largeur (je n’y aurais jamais pensé!). Et comme à l’accoutumée, les illustrations en images aident bien. Jusqu’à présent je ne m’aventurais à coudre des élastiques qu’en cas d’impérieuse nécessité, mais ton article m’a donné envie de tenter l’expérience. Merci 😊

  3. J’aime vraiment beaucoup ton blog et tes articles. On sent toute ta passion, c’est génial.
    J’ai beau travailler dans la mode, je n’avais pas réalisé qu’il existait autant d’élastiques différents!
    Merci pour ce chouette article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *