Je vous présente mon espace couture ;-)

Bonjour !

Cet article est un peu la suite du précédent article sur l’organisation de votre activité couture. L’idée de vous présenter mon organisation de mon coin couture vient du “gang des couturières” présenté par Marcelle, dans son blog mars-elle.

Souhaitant remettre au goût du jour les blogs couture, elle propose régulièrement des sujets, sur lesquels les blogueuses couture sont invitées à écrire, et à partager leurs pensées, découvertes, et astuces.

(surtout, s’il y a des blogueurs coutures, vous êtes bienvenue)

Sans plus tarder, je vous présente, en avant-première, mon atelier couture…

1 – Commençons la visite par mon espace couture

Depuis peu, j’ai acquis une table qui ne sert qu’à moi, et qu’à coudre (allez dire ça à mes enfants).

atelier couture table de couture matériel couture
Mon atelier créatif dans la vrai vie.

Je l’ai choisie petite, car elle devait s’intégrer dans un petit espace. Il faut savoir que je dispose mes livres couture dans une bibliothèque, pas loin, et j’ai un meuble à tiroirs pour les tissus, les outils, les moletons… et les pelotes.

(il faut toujours avoir le nécessaire chez soi, au cas où une envie de pompons vous prendrait).

Donc, mon matériel est disponible rapidement.

C’est un endroit où je me sens bien parce que :

– je tourne le dos à tout le monde (assez pratique pour bouder). Mais non, c’est juste que je suis face à la lumière de la fenêtre qui est juste à côté !

– je peux m’y installer sans tension dans le dos. Si je souhaite coudre longtemps, je rehausse ma machine à coudre de bouquins. Ainsi, mes coudes sont bien posés sur la table, mes mains font avancer le tissu sans effort, et mes yeux ne se fatiguent pas. Tout en restant le dos bien droit.

Tout à côté, ma bibliothèque recèle des trésors. Et pas seulement des livres de couture, de tricot, ou de crochet.

Figurez-vous que je collectionne les patrons que j’ai déjà réalisés. Sauf de rares cas, je ne conserve pas des patrons que je pourrais réaliser dans un futur plus ou moins proche. Parce que je suis sûre de ne pas les utiliser. Je préfère les chercher – parfois même les dessiner – petit à petit. Cela participe aussi à ma démarche zéro déchet : je n’imprime que les patrons dont j’ai besoin, et je sélectionne les magazines qui offrent un large éventail de possibilités.

J’ai également un porte-vue avec des motifs de tee-shirts et de chutes de tissus que je trouvais jolis. J’aimerais que ces motifs me servent uniquement à faire des appliqués, pour rendre un vêtement plus attrayant, ou combler un petit trou.

Red heart

C’est mon porte-vue collector.

porte-vue couture motifs couture
Mon porte-vue trésor.

Ce que vous ne voyez pas, c’est mon fer à repasser. A mes débuts, j’utilisais la table de salon, sur une serviette épaisse (ou une sortie de douche). Maintenant, j’ai une table à repasser. Pas de photo. Vous ne verrez pas les taches (je n’ai pas brûlé ma table par inadvertance, non non).

J’y ai ajouté un spray d’eau vinaigrée, pour enlever les faux plis, et une pattemouille, c’est à dire un morceau de tissu clair, non pelucheux, assez grand, qui sert un peu humide à enlever les faux plis, et repasser les tissus difficiles comme le lin. Sec, il sert à repasser les tissus délicats, éviter de les faire luire, ou de brûler le plastique.

2 – Regardons de plus près le rangement

Mes outils, mes accessoires et ma mercerie sont toujours rangés à la même place. Un peu dans le meuble juste à côté de ma table. Ce dont je me sert le moins souvent est plus loin, dans la bibliothèque.

Ça m’évite de devoir chercher partout.

boite couture rangement couture
Ma boite de couture

Ma boite de couture est aussi rangée, toujours de la même manière. Elle se retrouve souvent derrière ma machine à coudre, ouverte. Je peux trouver ma petite paire de ciseaux, mon découd-vite, et mon mètre-ruban les yeux fermés – tout au moins, sans avoir à lever les yeux de mon ouvrage. Je plonge juste ma main derrière ma machine.

J’ai aussi une coupelle aimantée à côté de ma machine. Très, très pratique pour que les épingles atterrissent toutes dans un même endroit, et je n’ai pas à passer du temps à chercher celle qui serait éventuellement tombée par terre : je passe l’aimant sur la zone soupçonnée.

Bien sûr, mon ouvrage actuel, ou les vêtements dont la transformation est imminente, sont rangés dans des sacs à mes pieds. J’ai un peu tendance à les accumuler ces derniers temps… mais c’est pour mieux vous préparer des tutoriels !

3 – Et voici le clou du spectacle : mon stock  de tissus

Winking smile
boite rangement tissus couture
Une infime partie de mes boites… SUR ma bibliothèque !

Je ne vous ai pas photographié les 17 boites en carton de vêtements en attente d’être transformés. Parce qu’une grande partie est cachée, mais accessible, derrière ma bibliothèque – pas folle la guêpe .

Mais alors, pourquoi les mettre dans des cartons au lieu de les laisser dans les armoires ?

* Parce que mon armoire est plus claire, je sais exactement ce que je peux mettre , avec quoi. Tout ce qui est dans ma penderie me va – et accessoirement – n’est pas troué ni taché. Je gagne du temps le matin.

* Parce que c’est une phase “loin des yeux, loin du cœur”. Ces anciens vêtements se transforment en tissu, qui pourra être ensuite découpé sans avoir mal au cœur.

Je les ai triées par couleur. Je ne sais pas si c’est une bonne idée, vu que, pour un projet, j’ai surtout besoin d’un “type” de tissu, plutôt que d’une couleur. Qu’auriez-vous fait à ma place ?

Pour rendre ces boites en carton plus attrayantes, j’ai découpé des cœurs de couleur différentes, que j’ai collé sur le carton. En plus, ça donne plein de positivisme !

Et je les plie “à la Marie Kondo”, c’est à dire une première fois à la moitié, ou au tiers, puis une ou deux fois encore , selon la hauteur de la boite. Ils sont rangés verticalement : moins de poids pour le vêtement en dessous, et tous les vêtements de la boite sont visibles.

Pour les tissus achetés – oui, il n’y a encore pas très longtemps, j’étais une folle dingue des tissus. J’en achetais même si je n’avais pas encore d’idée claire en tête. Mais cette époque est désormais révolue. Sauf pour la dentelle. On a tous ses petits défauts.

Donc, pour les tissus achetés, ils peuvent trouver une place dans mon meuble à tiroirs. De même que les vêtements où il reste beaucoup de tissu, comme un pantalon de grossesse. Car ils sont devenus très plats. Je les enroule dans un papier ondulé (ceux qui sont dans les paquets de biscuits) ou du carton, et tenus par un élastique. Ce carton ajoute de l’épaisseur, mais vous le remercierez lorsque vous constaterez qu’il n’y a pas de faux pli au milieu.

organisation tissu pour couture

En conclusion, pour une organisation efficace, gardez en tête ces 4 critères :

  • rangez toujours au même endroit
  • facilement accessible
  • verticalement
  • sentez-vous bien, c’est votre bulle détente

Je suis bien consciente que chaque personne a son organisation qui lui est propre.

Que vous viviez dans une grande maison ou un petit appartement, vos contraintes ne sont pas les mêmes.

Ce serait sympa si vous pouviez ajouter, en commentaire, votre astuce organisation !

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 0
  • 1
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 0
  •  
  • 1
  • 0
  •  

5 réponses sur “Je vous présente mon espace couture ;-)”

  1. Waaaaw, tout est bien rangé, ça m’impressionne. Mais les 17 caisses de vêtements à transformer, ça m’interroge beaucoup…. Ce sont des cousettes qui doivent être retouchées ? ou des vêtements qui ont vécus des accidents de parcours (sauce tomate, trous d’agrafeuse, etc)?

    1. Ce sont plutôt des boites en carton assez petites (la plus grande a la taille d’un carton de 6 bouteilles).
      Je peux les porter et les agencer sans que ce soit trop lourd.
      Il y a beaucoup de vêtements qui ne sont plus mettables (ceux des petits invendables car tachés, morceaux de vêtements d’adultes qui restent après une transformation).
      Il y a même une nappe en vinyle !

  2. Bonjour !
    C’est super sympa de voir ton coin couture !
    J’adore !
    En tant que minimaliste je privilégie aussi le rangement à la verticale, je trouve ça tellement plus pratique !

    En tout cas ton espace donne envie de s’y rendre. C’est très agréable.

    J’avais une question pour toi qui concerne la situation actuelle (CORONA VIRUS).
    Pourrais-tu nous faire un tutoriel sur comment se fabriquer des masques (qui correspondent à la norme AFNOR SPEC S76-001.
    Ce genre de pièce nous resservira de toutes manières (quand on est malade mais pas seulement pour le corona) et je pense aussi que la crise que nous traversons est certes la première mais probablement pas la dernière (pourvu que j’ai tort).

    Bonne journée et merci pour cet article super sympa.

  3. Article très intéressant. Mon atelier est en cours de modification continuelle car pour le moment j ai du mal à trouver une organisation qui me convienne, en plus j ai un stock de tissus énorme (achetés, donnés, hérités…) et le rangement vertical est une super idée que je vais copier. Bonne journée

    1. Bonjour ! C’est normal, notre atelier est aussi, quelque part, le reflet de notre personnalité. Il évolue !
      Pour le stock, vous pourriez essayer une armoire fermée, un chariot recouvert d’un drap, ou, pourquoi pas, réaliser des housses en tissu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *