Mes résolutions pour limiter les déchets pour les fêtes : la révolte des cadeaux a sonné :)

Bienvenue à nouveau sur Créer, recycler, coudre ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous explique mes meilleures astuces pour recycler vos vieux vêtements et économiser de l'argent Cliquez ici !

Bonjour ! Cette semaine, je souhaite aborder avec vous un thème qui touche plus à mes réflexions personnelles. Il relève de la proposition d’un évènement interblogueur que j’avais présenté ici.

Au cas où ça vous aurait échappé : c’est Noël dans 17 jours ! Alors, êtes-vous du style “exité à l’idée de faire les boutiques à l’idée de trouver LE cadeau idéal à chacun” ? Ou, au contraire, ça vous stresse rien qu’à l’idée de vous en parler ?

Désolée de vous le dire, mais il va falloir sérieusement vous pencher sur le sujet. Ca ne vous a sans doute pas échappé, de nombreux blogueurs proposent des listes d’idées cadeaux à coudre, faciles et rapides. Je vous donnerai d’ailleurs, à la fin de l’article, deux beaux blogs à découvrir.

“Tu ne vas quand même pas offrir ça, ça fait pauvre”

Vous avez bien lu, c’est la remarque je ai vu passer sur un groupe de discussion Facebook. Une dame demandait l’avis des internautes, sur le fait de coudre des petites choses en guise de cadeau, parce que sa famille ne pouvait pas suivre financièrement. Elle justifiait de sa demande en citant les paroles de son mari. Sur le coup, cette remarque m’a semblé déplacée. Et puis, je me suis souvenue d’une remarque d’une amie : quand on montre du doigt, n’oublie pas qu’il y en a quatre qui pointe sur toi. Alors, est-ce que ça signifie que le zéro-déchet et le DIY passent pour des cadeaux de seconde zone ? Depuis quand il est d’usage d’offrir des cadeaux neufs ? Qu’en diraient vos parents, vos grands-parents ?

Des bracelets avec des graines, ça vous tente ? J’en faisais étant petite, souvenirs souvenirs!
Photo de Annelies Brouw provenant de Pexels

“Je suis une rebelle”

Ou je dois passer pour l’être, car, lorsque j’ai commencé à écrire cet article – c’était au lancement du carnaval d’articles – je voulais coudre un cadeau pour chaque personne de ma famille. Surtout que je commence cette année ce blog zéro déchet, c’était l’occasion. Mais alors, pourquoi certains, peut-être vous – ne se lancent pas ? C’est vrai, il y a tellement d’ouvrages magnifiques, personnalisables, et simples à réaliser. Mais alors, pourquoi ne pas l’avoir fait plus tôt ? J’ai creusé la question et je suis tombée sur un concept : les croyances limitantes.

“Qu’est-ce qu’une croyance limitante ?”

Je vais commencer par une citation de Bouddha : “ nous sommes ce que nous pensons” . En fait,  la réalité que nous percevons est le résultat de toutes nos croyance. Une croyance, c’est le fait de croire que quelque chose est vrai. Le but étant de nous apporter de la sécurité et la protection. C’est ce que l’on appelle la zone de confort. Ainsi, la perception que l’on a de la réalité est différent d’une personne à l’autre. C’est dingue, n’est-ce pas ? Par exemple, une croyance limitante et très répandue au Moyen-âge, c’est que l’être humain avait des os en verre. C’est devenu la psychose du verre, au point que certaines personnes limitaient leurs mouvements de peur de se casser. Alors que l’on sait maintenant que nous ne sommes pas de verre mais bien solide.

Pas facile de se détacher de sa peur et de voler vers ce qu’on est vraiment, n’est-ce pas ?
Photo de Wendy Wei provenant de Pexels

Ces croyances limitantes vous rassurent mais vous bride.

En même temps, ça veut dire que certaines idées que vous avez peuvent vous empêcher de réaliser quelque chose. Ca vous évite de faire ce qui vous semblerait désagréable. L’une de vos croyance pourrait être : “comment est-ce que je vais être perçu par les autres ? Quels seront leurs jugements ? “ Maintenant que vous savez ça, et sans doute vous vous retrouvez dans cette réflexion, qu’allez-vous faire ?

“Ces pistes pour vous libérer de vos croyances”

Ou plutôt : qu’est-ce qui vous empêche d’offrir les ouvrages magnifiques réalisés de vos mains ? Qu’est-ce qui peut vous arriver de désagréable si ça arrive ?

Je reprends l’exemple de la psychologie du verre : aujourd’hui, on peut se dire que c’est tout à fait bête de penser que nous sommes en verre. Comme ça pourra vous paraître, plus tard, avec du recul, bête d’avoir peur du regard des autres. Parce que , de toutes façons, ce n’est pas votre travail de plaire à tout de monde, et je vais vous donner l’ultime raison à cela : il est impossible de plaire à tout le monde.

A moins que votre croyance limitante soit liée à la peur d’être rejeté par les autres ? En même temps, dans la vie, on fait face tout le temps à des refus. Réfléchissez, je suis sûre à 2000 % qu’il vous est déjà arrivée de poser une question, et qu’on vous a répondu NON ! Allez, je vous aide. Repardez dans vos souvenirs d’enfance. Le bonbon que vous vouliez manger avant le repas ? Le ballon gonflable qui vous faisait tant envi ? Le dessin animé supplémentaire avant de partir à l’école ?

Et là, je vais vous annoncer un truc encore plus dingue : ça vous arrivera encore. Réfléchissez, qu’allez-vous répondre, au repas de Noël, lorsqu’on vous proposera “vous reprendrez bien un morceau de dinde ? Vous ne voulez pas un peu de (votre vision de l’horreur – pour mon fils, c’est le LEGUME).” “NON, merci”.

Alors cette année, sautez le pas ! Cette année, soyez celui – celle que vous voulez être, que vous êtes. Qu’est-ce qui vous empêche d’éviter d’aller faire des courses comme une folle dans les supermarchés pour trouver le cadeau idéal, le jouet que tout le monde veut ? Vous l’avez deviné, je déteste faire du shopping. C’est d’ailleurs en partie pour cela que j’ai créé ce blog.

Pour éviter d’acheter des choses alors que j’ai la base chez moi. Qu’on a assez utilisé de ressources, et qu’il y a des trésors cachés. Dans les bourses aux jouets. Dans les brocantes. En vous. Surtout entre vos mains.

Et puis, ça pour être aussi une bonne raison de tester la réaction des autres, et pourquoi pas aussi d’apprendre le supporter ? Ah oui, ça c’est l’Everest. Mais ça vous renseignera aussi bien sur les relations que vous avez avec les autres personnes de votre entourage.

Par exemple, une année, ma belle-mère, qui fait du patchwork, avait cousu à chacune des filles (na ! ) une petite pochette en carré magique. Et bien, croyez-le ou non, cette attention m’a fait beaucoup plaisir – et pas seulement parce que je sais que c’est une de mes lectrices. C’est parce que, non seulement elle a dû prendre du temps pour trouver le modèle, mais encore elle a pris du temps pour le personnaliser aux couleurs de chacune, elle a pris le temps de les confectionner. Depuis, cette trousse m’accompagne dans la vie de tous les jours. Pour vous dire que ça m’a touché et ce ne m’est pas venu à l’esprit le dire “mais c’est quoi ce petit truc ? Qu’est-ce que je vais encore en faire ?

Venons-en au bilan : finalement, la vie quotidienne m’a rattrapée. Ce n’est pas cette année que je vais refaire le monde. Mais ça m’a appris qu’il faudra m’y prendre encore plus tôt l’année prochaine.

“Les pistes pour limiter les déchets pour Noël”

Et puis, je ne pense pas aller à l’encontre de mes peurs d’un coup d’un seul. Je vais y aller petit à petit :

– en achetant des produits locaux, chez les artisans

– en prévoyant les produits d’épicerie fine – si ça ne plait pas, le destinataire peut toujours l’offrir à son tour

– en cherchant les contenants réutilisables. Je préfère le verre à l’alu (qui est une ressource se raréfiant), ou le plastique (à ce sujet, regardez cette vidéo : des millions d’années pour faire du pétrole, transformé en objet en plastique, qui mettra une durée infinie à se décomposer, c’est dingue, non?)

– en choisissant des tissus pour les emballer. Ca vaut vraiment le coup d’emballer les cadeaux pour les adultes ?

– conservez les papiers cadeaux, ils vous serviront pour le prochain anniversaire.

Quel sera votre cadeau zéro déchet ? Photo by Sarah Pflug from Burst

“Que faire en couture ?”

J’aime bien l’idée de faire des petites bourses avec une tisane faite maison : j’ai la chance d’avoir un petit carré potager avec du thym, du romarin, de la menthe, et du laurier. Ajouté à des écorces d’oranges séchées sur le radiateur. Et des pelures de pommes séchées, le tout coupés en fines lamelles.

Et, bonne nouvelle, toutes les réalisations peuvent se transformer en cadeau ! Regardez ici pour une liste de cadeaux en couture, et celles-ci pour des idées cadeaux super rapides !

Pour les papy-mamies : et si vous organisiez un mega-atelier peinture corporelle avec vos enfants ? Un drap ou une taie d’oreiller, avec des empreintes de petite main ou de petits pieds, ou des bisous rouge à lèvres ?

Alors, convaincus ? Dites-moi quels seront les cadeaux pour vos proche cette année ! Vous vous mettez au fait maison ? Je suis sûre que vous avez des tonnes d’idées !

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 0
  • 1
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 0
  •  
  • 1
  •  
  •  

2 réponses sur “Mes résolutions pour limiter les déchets pour les fêtes : la révolte des cadeaux a sonné :)”

  1. Merci pour cet article, il fait réfléchir ! 🙂 Pour ma part, ça fait un bon moment maintenant que je me suis sensibilisée au zéro (en tout cas moins de) déchets. Je suis loin d’être parfaite, mais je m’améliore ! 🙂 J’aime aussi beaucoup l’idée d’offrir des cadeaux faits main, puisqu’on offre notre bien le plus précieux : notre temps, le temps qu’on a passé à choisir, confectionner le cadeau… Et généralement, ce sont des cadeaux qui touchent beaucoup ! Je m’oriente de plus en plus vers cette option, et j’adore ça ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *