# 1 # Défi : que faire avec un tee-shirt de bébé ?

La première question serait plutôt : pourquoi vouloir à tout prix transformer un vêtement de bébé ?

Parce que c’est sentimental… Celui-ci est un cadeau de sa mamie. Nous sommes originaires du Nord. Dès que je l’ai vu, je l’ai adoré ! Super pour une petite fille de cht’i ! Sauf que les bébés ont légèrement tendance à salir leur col, et ils grandissent tellement vite !

J’adore l’illustration !

ma voiture, goutte de jus, solution anti averse

Pour ceux qui ne comprennent pas le cht’i : ma voiture, goutte de jus (référence à la chanson Ch’ti d’Edmond Tanière – une goutte de café en français ! ), et une drache :  c’est une averse !

J’aimerais qu’elle le remette pour cet été… Voici les étapes que j’ai suivi pour ma réalisation :

1ère étape : analyse de la situation.

Tout le problème repose sur le col : il est tâché. Donc, à couper !

Difficile à enfiler. Donc les épaules : out !

Il reste une bonne partie de l’avant, et tout l’arrière. Pour la première transformation pas-à-pas, je choisis de le transformer en ….

Débardeur !

J’ai cherché dans ses affaires actuelles, un débardeur qui lui allait bien.

2ème étape : le repassage !

Repasser sur l'envers

Eh oui, qui dit couture, dit repassage ! C’est une étape très importante, et, désolée de vous le dire, vous allez repasser souvent !

Pour bien repasser, il faut savoir quelle matière vous allez utiliser. C’est sûr que le coton ne se repasse pas à la même chaleur que la soie, ou le jean !

  • regardez les préconisations sur l’étiquette du vêtement… si vous le pouvez ( on a toujours tendance à couper les étiquettes pour les enfants !)
  • généralement, pour ce qui est des matières végétales (lin, coton, le plus courant) : elles sont résistantes, donc vous pouvez repasser avec un fer réglé aux 2 points ou aux 3 points.
  • pour les matières d’origine animale (comme la laine), le fer ne doit pas être trop chaud (1 à 2 points), toujours sur l’envers.
  • pour les matières synthétiques (polyamide, viscose, acrylique…) : fer “à froid” (1 point maximum !)
  • repassez bien à plat (donc vous ne posez pas le vêtement sur la table à repasser, mais vous l’enfilez sur la table ! ), le mieux étant sur l’envers.

Dans mon cas précis, l’image ne semblait pas imprimée mais floquée (le dessin est imprimé sur un papier transfert et transféré à chaud sur le textile) car à l’usage, l’image est comme « cassée » sur les bords.

En cas de flocage, il est interdit de le repasser sur l’endroit ! Sous peine de voir l’illustration fondre sous votre fer à repasser, et d’abîmer autant le tissus que le fer !

D’ailleurs, tout vêtement devrait être repassé sur l’envers (à part le col des chemises).

Peu importe d’avoir repassé les tâches du col, car je vais les découper ! Le col servira de rembourrage pour un autre ouvrage…

Maintenant que le tee-shirt se montre sous son meilleur jour, on peut passer à l’étape du patronage.

3ème étape : le patron.

Pour ma première transformation, je me suis basée sur un débardeur que la fille avait déjà dans ses affaires. C’est d’ailleurs comme ça que je me suis rendue compte qu’elle n’avait pas beaucoup pris en largeur, puisqu’il n’y a qu’un centimètre de différence ! Pour cette fois, je tente le coup de ne pas reprendre la largeur.

Je pose le débardeur sur le tee-shirt et l’épingle, pour éviter qu’il bouge.

Epingler le débardeur sur le tee-shirt

Puis, je marque le contour avec des petits points, c’est plus facile à tracer qu’un trait continu sur du tissu.

Pointillés sur le tee-shirt

J’utilise un stylo thermochrome. Vous savez, ces stylos qui s’effacent avec une gomme, qui ne s’use jamais ? Oui, les stylos à friction ! L’encre de ces stylos s’effacent sous l’effet d’une chaleur importante, et donc de votre fer à repasser si vous constatez des erreurs ! Cependant, en jouant avec la lumière vous arriverez à distinguer les traces d’écritures laissées par votre stylo. C’est la preuve que l’encre est simplement devenue incolore. Ça signifie que si elle est mise au congélateur, l’écriture réapparaît. Je suppose qu’un débardeur d’été ne sera pas soumis à des températures d’un froid polaire !

Ecriture au stylo friction

J’ai inclus les bretelles, pour avoir une idée de la longueur à prévoir.

Marquer la bretelle

Maintenant, passons au moment que les couturiers amateurs redoutent : la découpe !

4eme étape : la découpe

C’est le point sensible du travail. On ne peut couper qu’une fois, pas de tissu de secours !

Tee-shirt épinglé endroit avec envers

Je pose des aiguilles tout le long de la ligne à découper, parallèle à celle-ci. Comme ça, je maintien bien le devant et l’arrière du tee-shirt ensemble. Ça ne fonctionne que parce que le débardeur est identique sur chaque côté.

Tee-shirt découpé

Et clic, clic, clic ! On coupe sur les pointillés !

Au passage, je conserve la fermeture de boutons pression, avec 1 cm de tissus de part et d’autre. J’ai déjà utilisé une patte de boutonnage similaire, pour ouvrir les deux épaules d’un tee-shirt. La tête d’un bébé gigotant passe beaucoup mieux !

5ème étape : ajout d’une bordure

Recherche d'un biais

Comme vous le voyez, j’ai l’embarras du choix pour trouver un tissus pour faire les bretelles et le tour du débardeur !

J’ai choisi la robe de gauche.

Avec ses teintes chaudes qui rappellent les touches d’orange du dessin.

Sûre ?

Absolument pas !

Tant pis, je coupe les coutures !

Les coutures avaient été faites avec une surjeteuse, la couture est large.

Donc, ne vous embêtez pas à découdre au découd vite !

Robe avec coutures découpées

Mon réglet est épais, tant mieux !

Je tire un trait tout du long, sur le dessus du réglet. Je soulève le dessus du réglet, le fait basculer vers moi, le repose. Puis je tire un trait en dessous.

Ainsi, j’ai une bande de 2 fois la largeur du réglet!

Je recommence : ça me fait deux bandes.

Pile pour égaliser !

Tirer les traits pour couper les bordures
Couper les bandes

Et voilà !

J’insiste sur le fait que ce n’est pas du biais !

Pour un biais, il aurait fallu couper dans la diagonale du tissus.

Ici, je ne cherche pas à avoir de l’élasticité. Un débardeur s’enfile très facilement. La bordure a simplement un aspect décoratif.

Tant que j’y suis, je tire des traits horizontaux, séparant ma bande en quatre lignes égales.

Tirer un trait sur la moitié et sur chaque quart

Je pose l’endroit de la bordure sur l’endroit de mon tee-shirt, j’épingle, et je couds. Peu importe que la bordure n’aille pas jusqu’au bout du tee-shirt, car elle sera recouverte d’une autre bordure !

Coudre la bordure sur l'endroit

Puis, je retourne la bordure. Comme ça, je passe la moitié du tissus sur l’envers du tee-shirt, je le replie vers l’intérieur, j’épingle et je couds.

Retourner la bordure

Pareil pour l’arrière !

Pareil pour l'arrière

Maintenant, passons aux bretelles. Il convient de faire attention aux coutures des côtés : c’est à cet endroit qu’il faudra joindre les deux bouts des bretelles.

Pli au niveau de la couture

Pour que ce soit joli, je commence à la couture du côté du tee-shirt, je replie sur 1 cm la bordure qui touche le tee-shirt.

Puis, j’épingle tout le long, en joignant bord à bord les bretelles …

Jonction des bretelles

Et je termine en posant la fin de la bordure sur le rebord d’un cm.

Mais je coupe les bords de cette bande de tissus, en V, de sorte de limiter les épaisseurs lorsque je replie la bande sur elle-même.

Couper en biais
Retourner replier épingler

Maintenant, je décale l’aiguille vers la gauche, pour coudre les bretelles au plus près possible des bords.

Décaler l'aiguille

6ème étape : finaliser le vêtement !

Félicitations !

A cette étape, le vêtement peut être porté.

Restes de la robe

Sauf qu’il reste tellement de tissus de la robe, ce serait dommage de ne pas l’utiliser.

Que diriez –vous d’un petit volant ?

J’épingle les deux morceaux de la bande, endroit contre endroit, en faisant bien correspondre les bandes !

Coudre les deux bandes

Sauf que, lors que je vais commencer à coudre, les bandes risque de se décaler.

C’est l’instant ASTUCE !

J’ai ajouté un peu de papier de soie en dessous, ce qui limite le décalage. Puis, j’arrache le papier !

Astuce couture jersey

Puis, J’ai plié la bande sur elle-même, dans le sens de la longueur.

Je pose une épingle sur l’opposé de la bande, et sur chaque moitié.

Pareil pour le tee-shirt.

Noter les milieux

TECHNIQUE des fronces :

  • Comme vous pouvez le voir, j’ai bâti en noir, en grands points, à environ 1 cm du bord. Ce sera l’endroit où je coudrai le tissus sur le tee-shirt.
  • J’ai utilisé une autre couleur de fil, j’ai fait un nœud, puis j’ai commencé au niveau de la couture précédente.
  • J’ai effectué une rangée de points de part et d’autre de cette ligne noire.
  • Deux fils sont importants, ils permettront de bien faire tenir vos fronces.
  • Uniformisez les fronces dans chaque zone (entre deux épingles).
Préparer les fronces

J’ai épinglé la tête de fronce (partie supérieure de la bande) sur l’envers du tee-shirt, en faisant bien correspondre les épingles de la bande à celles du vêtement.

Epingler la bande

Coudre, et c’est terminé !

Débardeur fini

Et voici le vêtement porté !

20190815_092222

(sur le devant, c’était trop dur de prendre la photo. Sinon, je dois négocier avec bébé pour récupérer l’appareil ! )

Et vous, qu’en pensez-vous  ? Comment auriez-vous transformé le tee-shirt ? Laissez-moi un commentaire, je veux tout savoir !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  • 1
  • 0
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *