Que faire avec des chutes de tissu ou un dors bien ? Un sapin de Noël.

Bonjour ! Vous vous souvenez, la semaine dernière, nous avons vu comment faire un moodboard pour clarifier vos idées, lorsque vous voulez faire un choix de couleur pour votre projet couture. Donc, pour le tuto de cette semaine, je me suis inspirée des couleurs principales qui y sont ressorties. Je suis partie à la recherche de chutes de tissu de couleurs vert moyen, rouge foncé et blanc-beige. Et puis, finalement, suite à un commentaire, j’ai aussi fait une réalisation en blanc – comme neige – avec quelques paillettes dorées pour réhausser le tout.

Je ne suis pas partie de rien. C’est en lisant cet article de la maison du zéro déchet, que j’ai vu un sapin similaire. Je voulais absolument créer ma version.

Pour le tuto d’aujourd’hui, je suis partie sur une décoration assez simple à réaliser. Pour cela, il vous faut simplement des lanières découpées dans vos longues chutes de tissus, et un rectangle de tissu brillant.

C’est pratique, vous prenez tous les tissus de la couleur désirée ! Ca peut être du jean, du jersey, du coton tissé…

Ce projet est rapide à réaliser et ne nécessite pas de compétences particulières,  simplement de savoir coudre droit avec votre machine à coudre. Vous pouvez tester cette activité avec votre enfant, il sera content de pouvoir utiliser la machine, et la faire ronronner pour coudre sur une grande longueur !

C’est également rapide à confectionner, l’essentiel est de réaliser les bandes à la chaîne.

Le matériel pour fabriquer le sapin de Noël en chutes de tissu :

Il vous faut des bandes de largeur différente et de longueur différente. Plus la différence de largeur est importante entre vos bandes, et plus le sapin aura une forme évasée.

Prévoyez une dizaine de lanières. Vous pouvez également coudre des bandelettes les unes aux autres pour obtenir assez de largeur.

Par exemple, pour la première réalisation, j’ai utilisé du jean, du coton tissé, du jersey, et du tissu synthétique.

Pour la deuxième réalisation, je me suis servie d’un dors-bien que mon bébé ne pouvait plus porter, et qui était bien tâché, sur lequel j’ai découpé les manches, les jambes, et une partie du devant pour faire mes différentes languettes.

Le matériel pour coudre votre sapin de Noël en chutes de tissu :

Vous pouvez le réaliser à la main, mais ce sera un peu plus long.

Si vous utilisez votre machine, choisissez l’aiguille adéquate : au minimum 100 pour le jean, éventuellement une aiguille spéciale Jersey, une aiguille de 70 pour les tissus fins.

Il vous faudra également du fil de couleur adéquate. C’est plus simple pour le 2e sapin tout blanc : pas la peine de changer la bobine et la canette !

Bonne nouvelle, vous n’avez besoin d’aucun matériel pour votre patron.

Pour le pied de cet arbre de Noël, j’ai recyclé un ancien bocal de mayonnaise. J’y ai inséré des branches de romarin, qui sont nombreuses dans le jardin et donne une petite odeur assez agréable. Je l’ai rempli également de sable pour lester le tout.

Prévoyez également un bout un bâton de la hauteur que vous souhaitez, pour réaliser le sapin. Une branche d’arbre d’environ 1 cm de diamètre peut tout aussi bien faire l’affaire.

Préparer vos chutes de tissu :

Pour découper les languettes, j’ai utilisé un tapis de découpe auto-cicatrisant. C’est bien pratique car il suffit de positionner une règle à la largeur désirée en comptant les carrés d’un centimètre. Il permet également de faire des découpes avec un bon angle droit. Même si, pour cette déco, pas la peine d’être un as de la précision.

Comme d’habitude, et même si c’est de la décoration, vous veillerez à bien repasser chaque morceau de tissu. La couture en sera facilitée. J’ai pas l’habitude de repasser les tissus épais en premier, comme le jean, puis de diminuer la température du fer pour les tissus plus fin, comme le coton, jusqu’à débrancher le fer à repasser pour des tissus synthétiques.

Vous épinglez chaque lanière, endroit contre endroit, donc vous verrez l’envers du tissu en cousant.

Pour facilement retourner votre tube de tissu, veillez à épingler jusqu’à 10 cm du bord. Vous pouvez voir sur les photos là où j’ai mis une aiguille avec un gros bout arrondi.

Cousez entre les 0,7 cm à 1 cm du bord ( 0.7 cm étant la distance entre votre aiguille et le bord du pied de biche, et 1 cm, la référence qui se trouve sur la machine à coudre).

Pour vous aider à faire des coutures droites, vous pouvez mettre un élastique plat sur votre machine, au niveau du repère que vous avez choisi.

Ensuite, après avoir réalisé toutes les coutures,  commencez à retourner chaque lanière, pour les avoir sur l’endroit. Pour vous aider, vous prenez une fourchette. Entre les dents de la fourchette, vous coincez la couture que vous venez de réaliser, et vous la poussez délicatement. Vous poussez le tout délicatement vers l’intérieur du tube, comme ça vous ne risque pas de faire des trous dans votre tissu.

Vous pouvez également vous aider en tirant le côté endroit du tissu vers l’extérieur.

Quand toutes vos lanières sont réalisés, vous épinglez les 10 cm vous avez laissé libre. Vous les épinglez et en rentrant un petit peu le bord – environ 1 cm. Puis, cousez le plus proche possible du bord.

C’est bientôt fini ! Il vous reste à passer une aiguille et un fil, ou une épingle à nourrice avec un long brin de laine. Enfilez votre lanière à tout au bout de ce fil, tirez le fils de part et d’autre de cette lanière et faites un premier nœud, puis un second, en passant le brin de droite sur celui de gauche. Vous verrez que votre nœud est plus solide. Pour qu’ils ressemblent à des chouchous, repliez un bord sur un centimètre, et insérer l’autre bord à l’intérieur. Il ne vous reste plus qu’à empiler ces chouchous en commençant par celui qui vous semble le plus large.

Si vous souhaitez coudre une l’étoile, simplement utilisez un rectangle de tissu en velours frappé, cousez-y directement l’étoile. J’ai coupé le tour de l’étoile en insistant bien sur les bords des branches. Avec le tissu qui reste, vous rembourrez votre étoile et le fermez avec un point tout simple. Un petit point de colle au-dessus de votre bâton en bois et ça y est.

Vous avez réalisé votre premier sapin de Noël ! La deuxième est assez facile à faire : pour le dors bien, j’ai découpé toutes les pièces – bras, jambes, corps – puis les ai repassées. Suivez les mêmes instructions que ci-dessus.

Pour un sapin encore plus sympa, faites tomber quelques paillettes sur les bords.

Quelle version préférez-vous ? Celui coloré ou le blanc comme  neige ?

Et petite devinette bonus : que faire de la partie dessinée du dors bien ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 0
  • 0
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *