Comment résoudre le problème de votre machine à coudre ?

Ça y est. Vous avez votre projet. Vos avez préparé votre tissu. Vous voyez votre vêtement déjà fini. Il vous va à ravir.

Sauf que votre machine à coudre refuse de fonctionner.

Elle saute des points, elle n’avance pas, elle fait des trucs bizarres sous le tissu.

Ou même, le fil passe sous l’aiguille, bien enfilée, mais il n’y a aucun fil sur le tissu (véridique, ça m’est arrivé avec un fin jersey. Je me suis demandée si je rêvais !)

Et ce n’est même pas de la mauvaise foi de votre machine.

Il y a 5 raisons (+1 astuce) pour lesquelles votre machine ne répond pas à votre demande :

* un fil mal enfilé et/ou de mauvaise qualité

* une aiguille usée / mal adaptée

* une canette mal positionnée

* un cran d’enfilage oublié

* une mauvaise tension

C’est bon, vous savez tout.

Nan, je plaisante. Nous allons voir ensemble, en détail, pourquoi votre machine à coudre bug.

1 – Vérifiez le fil pour résoudre le problème de votre machine à coudre.

– Déjà, vérifiez que votre fil de bobine et votre fil de canette sont identiques.

C’est vrai que si vous commencez à coudre en faisant votre canette, vous n’avez pas ce problème.

Maintenant, levez la main si, après avoir terminé votre ouvrage, vous rangez directement votre canette avec les autres.

Ah, je savais bien.

Moi aussi. Jusqu’au jour où j’ai décidé de ne pas acheter de nouvelles canettes, autres que celles fournies avec la machine.

Astuce : lorsque vous terminez un projet, enroulez le fil de votre canette sur la bobine de même couleur.

Comme ça, vous évitez d’hésiter entre une canette déjà faite, et votre collection de bobines.

Utilisez du fil de bonne qualité. C’est l’une des nombreuses astuces que je mets en avant dans mon livre bonus.

Vous pourriez objecter que c’est contraire à l’objectif d’économie en couture.

Je ne vais pas faire mentir l’adage : la mauvaise qualité se paie.

Eh oui, un fil de mauvaise qualité sera “nounouteux”. Il ne sera pas lisse.

Il risque de casser – et donc de vous casser les pieds.

Ou de perdre ses poils dans votre machine et l’encrasser. Je vous montrerai dans une prochaine vidéo comment bien nettoyer votre machine.

2 – Vérifiez l’aiguille de votre machine à coudre.

– Choisissez votre aiguille en fonction de votre projet :

Et donc, vous allez me poser la question : comment choisir l’aiguille de machine à coudre ?

C’est très simple :

1. Les aiguilles standards (ou universelles) utilisées pour la plupart des tissus .

La pointe est légèrement arrondie.

2. Les aiguilles Microtex : la pointe est pointue et fine, pour les tissus très fins ou de matière dense (soie, microfibre, nylon, polyester, taffetas.

3. Les aiguilles Jean : la pointe est très fine pour pénétrer plus facilement les tissus épais et serrés sans les abîmer. Elle est aussi très résistante.

Elle vous sera utile pour le denim, la toile cirée, le velours côtelé, le simili.

4. Les aiguilles Cuir : sa pointe est tranchante pour percer le cuir. Je le déconseille pour le simili, les trous étant très visibles. Parfait pour le cuir et la suédine.

5. Les aiguilles Stretch et jersey : la pointe est arrondie pour glisser à travers les mailles du tissu. Elle vous sera utile pour tous les tissus élastiques, stretch, à mailles extensibles, en élasthanne, en lycra.

6. l’aiguille double : elle sert notamment à réaliser des ourlets ayant une double surpiqûre, et les gilets. Il faut deux bobines de fil identique (ou une bobine et une canette). Enfilez les deux fils comme d’habitude, et un fil dans chaque aiguille. Avant de commencer à coudre, vérifiez la largeur du point sélectionné en faisant descendre l’aiguille avec le volant à main.

En tournant la vidéo, je n’ai pas pensé à vous parler du numéro de votre aiguille.

En gros, 60-70 pour les tissus fins, 80-90 pour les tissus peu épais, 100 et + pour les tissus épais.

–   Votre aiguille est peut-être émoussée.

Astuce : dès que vous sortez une aiguille de sa boite, et que vous l’utilisez, piquez-la sur un tissu , et notez-y la taille et le type.

Comme ça, vous ne mélangez pas aiguilles neuves, et aiguilles anciennes.

Tirez un trait à côté de l’aiguille vous renseignera le nombre de projets accomplis avec.

Si elle est trop émoussée, elle risque de ne plus rentrer dans le tissu. Elle le pousse vers le bas mais ne le transperce pas, et donc ne coud pas. Je vous assure que ça m’a fait tout drôle la fois où ça m’est arrivé. Imaginez : vous poussez le tissu, vous voyez l’aiguille passer, et au final, il n’y a pas l’ombre d’un fil sur le tissu !

– Vous avez bien enfilé votre aiguille sur la machine ?

Il peut arriver que, par inattention, l’aiguille soit enfilée du mauvais côté.

Pour changer votre aiguille, vérifiez que la partie plate du haut de l’aiguille soit dirigée vers l’arrière.

Ainsi, lorsque vous enclenchez l’aiguille, vous voyez toujours la partie bombée. Puis vous vissez à fond.

Aide mémoire : vous voyez la partie BBBBombée, c’est tout BBBBon !

3 – Le problème vient-il de la canette ?

– Quand vous mettez votre canette dans l’emplacement prévu, mettez bien le fil de canette dans le cran, dans le sens de la flèche que vous trouvez à côté de l’emplacement de canette.

Si votre porte canette est à la vertical, enclenchez bien dans le fond, et calez-la. Si elle tombe toute seule, c’est qu’il manque une pièce !

– Tant que vous y êtes, vérifiez que votre pied de biche est bien enclenché (clac!)

4 – Le problème de votre machine à coudre viendrait-il de l’enfilage ?

Chaque machine a son système d’enfilage propre. Néanmoins, ils se ressemblent beaucoup :

* le fil doit se dérouler du haut vers vous.

* enclenchez dans le guide fil (crochet en haut), puis dans un crochet qui se trouve plus bas, puis dans le releveur de fil (vous le voyez sortir de sa cachette quand vous tournez la manette), dans un cran sur la barre du pied de biche, puis dans le chas de l’aiguille (de devant vers l’arrière).

* tenez ce fil, tournez la manette à la main jusqu’à ce que l’aiguille sorte le fil de canette.

* passez un outil plat pour tout dégager.

5 – Comment sont réglés vos tensions ?

– La tension du fil

C’est la petite roue qui est vers vous. En général, une tension de 3 est suffisante.

Avant d’attaquer votre ouvrage, cousez sur une chute de votre tissu, en double épaisseur.

Si votre fil semble lisse au dessus, il faut baisser la tension.

Si, au contraire, votre fil semble lisse en dessous (vous l’avez compris), il vaut augmenter la tension.

Astuce : si vous devez bâtir votre projet, utilisez une tension trop forte ou trop faible.

Lorsque vous allez enlever les fils de bâti, enroulez celui qui est lisse autour de votre doigt, et tirez.

Il s’enlèvera avec une facilité déconcertante !

– la tension du pied de biche

C’est la manette avec un dessin de flèche et d’un pied de biche.

Vous n’aurez pas à l’utiliser souvent.

Par défaut, elle est sur 3.

Baissez-la sur 2 pour coudre du jersey ou des tissus épais.

Baissez-la sur 1 pour des tissus très fins comme la dentelle.

J’ai noté ici tous les problèmes que j’ai pu rencontrer, ainsi que les solutions que j’y ai apportées.

Oh, j’allais oublier !

Je vous avais proposé une astuce : juste avant de coudre votre premier point, le releveur de fil doit être relevé au maximum. Ça vous évitera de faire des trucs bizarres sous votre tissu – comme ce que je vous montre dans les premières secondes de la vidéo.

J’ai essayé d’être exhaustive. Vous avez sans doute d’autres astuces, partagez-les en commentaire !

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 0
  • 0
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *